Le Web et l'Inconscient

eros

 

A propos de ce site

Table des matières


09.02.16 Psychanalyse à distance: doxa et déni

07.02.16 Les résultats de l'enquête de l'IPA

16.01.15 La liberté menacée

31.08.14 L'enquête de l'IPA sur la psychanalyse à distance

19.05.14 Les psychanalystes et la révolution numérique

30.04.14 Psychanalyse à distance, plan(maj)

18.02.14 les limites de l'ontophanie numérique

16.08.13 Fin de la confidentialité?

10.06.13 Confidentialite


Les questions les plus urgentes quant à la pratique et la transmission de la psychanalyse sont actuellement toutes celles qui apparaissent dans les psychothérapies à distance, les propositions de psychanalyse et de formation psychanalytique à distance. Les facilités de Skype en ont multiplié l'usage dans les dernières années. L'IPA dans ses congrès récents a semblé les accepter.Un travail de fond me parait nécessaire car si je ne crois pas que de tels supports soient de nature à permettre un travail réellement psychanalytique, on voit beaucoup de psychothérapeutes se mettre à les pratiquer et soutenir le contraire. Pensent-ils encore travailler avec l'inconscient? Que pensent-ils faire?


Sur le fond, ce qui constitue une partie importante de mon expérience des choses web depuis 1995, ce sont les décalages temporels.
L' immédiateté et la vitesse règnent maintenant (avec Twitter et d'autres ) dans tout le cyberspace, et les pressions liées à l'accélération de tous les changements s'y multiplient. Depuis sa fondation, la psychanalyse travaille avec une sorte de configuration fractale du temps: les failles et les liens entre ce qui est posé par Freud comme "zeitlos" et le "présent" de la cure. L'expérience de ces conjugaisons ne pourrait-elle pas nous aider à étudier un peu mieux ce qui se passe dans l'instant d'écran à écran?

Les lenteurs individuelles et institutionnelles me préoccupent tout autant: la circulation des concepts psychanalytiques et la modification de l'accès à l'oeuvre de Freud quand les supports changent (notamment sous l'effet de Google) sont encore bien peu perçues. Alors qu'il en va de l'accès au corpus freudien pour les jeunes générations , tous ces problèmes sont encore souvent considérés comme très marginaux par ceux dont la responsabilité est de transmettre la psychanalyse.

Il serait aussi intéressant d'étudier de plus près comment les sites psychanalytiques institutionnels prennent en compte les bouleversements actuels et inter-réagissent (ou pas) avec ce qui se passe dans l'ensemble de la culture: ce serait un bon indice de ce qui arrive à la psychanalyse et nous aiderait peut-être à échapper aux diverses formes de déni qui finiraient par nous étouffer.