Le Web et l'Inconscient

eros

 

A propos de ce site

Table des matières


08.04.14 L'inconscient optique

18.02.14 les limites de l'ontophanie numérique

28.01.14 En lisant S.Vial, l'Etre et l'Ecran.

16.08.13 Fin de la confidentialité?

10.06.13 Confidentialite

02.06.13 Silence et Temps

31.10.11 Psychanalyse à distance, plan


L'expérience du Web, il faudrait dire des Webs qui se succédent, peut-elle donner lieu (encore) à des élaborations patientes et partagées?

C'est l'hypothèse qui fonde l'existence de cet espace de réflexion, ouvert aussi bien aux psychanalystes qu'aux autres passants.

Depuis la création de ce site il y a 12 ans, bien des questions se sont posées et la page arguments en donne une idée.
Sur le fond, ce qui constitue une partie importante de mon expérience des choses web, ce sont les décalages temporels.
L' immédiateté et la vitesse qui règnent maintenant (avec Twitter et d'autres ) dans presque tout le cyberspace et les pressions liées à l'accélération de tous les changements ne pourraient-elles pas être un peu plus élaborées à partir de ce que la psychanalyse nous apprend sur les conjugaisons de l'instant et de ce qui dure.. ?

Mais les lenteurs individuelles et institutionnelles me préoccupent tout autant: la circulation des concepts psychanalytiques et la modification de l'accès à l'oeuvre de Freud quand les supports changent (notamment sous l'effet de Google) sont encore bien peu perçues. Alors qu'il en va de l'accès du corpus freudien pour les jeunes générations , tous ces problèmes sont encore souvent considérés comme des responsabilités très marginales par ceux dont la responsabilité est de transmettre la psychanalyse.

Les questions les plus importantes quant à la pratique et la transmission de la psychanalyse sont actuellement toutes celles qui apparaissent dans les psychothérapies à distance, les propositions de psychanalyse et de formation psychanalytique à distance. Les facilités de Skype en ont multiplié l'usage dans les deux dernières années.L'IPA dans ses congrès récents a semblé les accepter.Une discussion de fond me parait nécessaire car je ne crois pas qu'un support qui fait beau jeu à la pulsion scopique soit de nature à permettre un échange réellement psychanalytique, et c'est bien loin d'être la seule question qui se pose.